Traversée de la baie de Somme.

 Ninnin en Baie de Somme

Saint Valéry

Z’étais parti plutôt content. Mémé avait dit : «  8 kilomètres, traversée de la Baie de Somme à marée basse ». Ça voulait dire qu’il n’y avait plus d’eau, donc pas de risques.

trainde la Somme
 

Ze savais pas pourquoi Dom (mon humaine) avait amené un pique-nique, pasqu’il y a 6000 moutons de pré salé, donc y’avait qu’à se servir sur place sans se charger.

 dpart.jpg
 

A peine descendu du train, hop, dans l’herbe. Beau temps, paysage superbe, Dom pour faire mes quatre volontés, ça aurait dû être une excellente zournée.

 crottesche.jpg
 

 « Ouah ! La belle crotte de mouton ! Elle est sèche. Ils sont encore loin. Y’a plus qu’à suivre la piste »

 

torrent
 

 Mais c’est assez vite devenu angoissant, pasque à la place de l’eau, y’avait des sables mouvants et de la vase-qui-pue, dans des canyons profonds. Comme ze suis un brave nounours, ze traversais ça avec courage et prudence pour rester au sec. Et puis, z’avais totale confiance en Dom.

 rencontre canards
 

 Chouette ! Des canards !

«  Dis donc, canards, c’est bien de la laine de mouton ça ?

- Oui, Ninnin.

- Ils sont où ?

- Un peu plus loin.

canards
 

 - Et toi, qu’est-ce que tu fais là ? C’est à toi cette zolie maison avec vue ?

- Oui, c’est à mon humain. Je l’aide à attirer mes frères à plume, et lui, il tire dessus.

- Ouahh ! Le collabo ! Tu devrais avoir honte ! Ze regrette de t’avoir parlé ! T’es pas un cop’s ! »

Et z’ai continué mon chemin sans regrets.

crotte récente
 

 Zuste après, une nouvelle crotte, mais toute fraiche ! Z’étais sur la bonne piste.

traces
 

 Un peu plus loin, des traces de pattes. Y’avait plus qu’à les suivre.

canyon
 

 C’était de plus en plus boueux. Dom en avait zusqu’au dessus du genou et moi, attaché à sa ceinture, z’espérais que l’eau ne monte pas plus haut, sinon, z’irais faire un pitit tour en haut du sac sur son dos, mais c’est moins rigolo.

jumelles
premiers moutons
 

Et tout à coup, dans les zumelles, un superbe spectacle : gros et gras. Huumm. Plus un bruit. Concentration totale. Ze m’avance comme mon cop’s N’Go, le Roi de la jungle africaine.

moutons proches
 

 Encore quelques mètres.

PLAF !

« Ninnin, Dom, je suis tombée, je ne peux plus me relever. »

CATASTROPHE ! C’était Mémé Monique, tombée le derrière dedans. Plus elle se débattait, plus elle devenait marron comme un ours des Pyrénées.

Super Ted
 

 Sans hésiter, z’abandonne mon boulot et ze me métamorphose en Super Ted. D’un bond, ze suis à côté d’elle et ze la sauve !

Ze redeviens Ninnin sitôt l’exploit réalisé, et c’est là que ze découvre le problème :

 sale !!!
  

Le marron de Mémé avait déteint sur moi : ma zoreille, ma patte, mon beau sweat rouge, et surtout mon zœil ! Ouah ! Ma belle pluche beige ! Dom avait beau frotter, vider sa réserve d’eau et salir son mouchoir, rien n’y faisait. Ze restais brun, avec une belle odeur de vase-qui-pue et le zœil qui pleure. Pour toujours ? Z’avais le vertige !

Alors, pour la première fois de ma vie, contre nature, z’ai CHOISI de prendre un bain dès le retour. Bisou* m’a pardonné, z’ai pas été exclu du S.N.O.P.* pasque c’était trop grave et surtout pasque z’ai sauvé Mémé Monique.

repas du soir
 

 Une pitite odeur de Woolite, une belle tranche de mouton, Mémé Monique et Dom près de moi, ma vie a repris son cours normal.

Ze suis un héros, mais ze reste simple.

 Retour aux aventures en France

Retour à la liste des histoires

 

* Bisou, président d’honneur du Syndicat National des Ours en Peluche, milite avec Ninnin pour l’interdiction des bains et du gant (voir S.N.O.P.)

Mots-clefs : ,

Une réponse à “Traversée de la baie de Somme.”

  1. do dit :

    eh bien!!!quelle aventure,tu ne m’a pas raconté tout ça quand tu es venu me voir au salon!j’ai mis ta photo sur mon blog tu es très mignon

Laisser un commentaire