Hold up chez le Père Noël

Hold Up chez le Père Noël 

 

C’était un peu avant noël, les rennes n’étaient pas contents : 

  11.jpg

« - Tous les ans, on est fatigués, on se blesse. Cette année, nous ne voulons plus faire la distribution en traineau ! 

- Bon, d’accord, dit le Père Noël, pour une fois, nous prendrons le train, mais a une condition : je ne veux pas que quelqu’un nous reconnaisse, alors nous allons nous déguiser. » 

 31.jpg

Les rennes, ravis, ne se font pas prier et courent vers les armoires pour trouver des idées.

  21.jpg

Vêtements et perruques sont vite enfilés.

  3a1.jpg

Le père Noël, lui, passe chez le coiffeur,

   3b.jpg

puis enfile aussi de nouveaux vêtements.

  3c.jpg

Pendant ce temps là, les ours terminaient les paquets pour la grande tournée.

   41.jpg

Et les cheminots de la Société Nounours des Convoyages de Fête préparaient le train.

 4a1.jpg

Mais au pays des loups, les louveteaux voyaient encore noël arriver avec colère : 

« - Tous les ans c’est la même chose, disait Wolk. Le Père Noël dit qu’on est méchants, alors on n’a droit à rien ! C’est pas juste ! bououhh ! sniiff ! 

 51.jpg

Les parents loups ne savaient pas quoi faire. Mais le lendemain, alors que le père noël et les rennes mangeaient au buffet de la gare avant d’embarquer, les loups entendirent tout. Le soir, le hold up était décidé.

 5a1.jpg

Les lutins, les rennes et le Père Noël étaient bien installés. Le train filait vers la terre, avec son chargement.

 61.jpg

Tout à coup, les loups l’attaquèrent par le toit.

   72.jpg

Leur alliée « Moucharde »la chauve-souris entra par la cheminée dans la locomotive.

 81.jpg

Les conducteurs, terrorisés, n’avaient rien pu faire. Henri poussa un cri

 9.jpg

et Gabin lâcha sa pelle.

 10.jpg

Quelques secondes plus tard, ils étaient neutralisés.

  111.jpg

Dans les wagons, c’était la panique. Les loups arrachaient les paquets à tous les voyageurs : aux lutins,

   12.jpg

aux rennes

  13.jpg

et même au Père Noël  !

   14.jpg

Impossible de résister : sans rien avoir compris au drame, tous se retrouvèrent dehors. Vivants, mais sans les cadeaux.

  15.jpg

Sans perdre une seconde, ils se jetaient sur les premières voitures venues pour essayer de rattraper les loups.

  16.jpg

Mais le train avait déjà trop d’avance. C’était fichu, les enfants n’auraient pas leurs cadeaux cette année

  17.jpg

Dans la forêt, pendant ce temps là, Pom et les castors faisaient une drôle de découverte : un louveteau s’était pris la patte dans un piège.

  18.jpg

Pom soigna Wolk (le louveteau) et le raccompagna chez lui.

Chez les loups, c’était la fête et la maison était remplie des cadeaux volés. Pom, était très choqué et Wolk, triste de décevoir son nouveau copain. Mais il pensait que Pom pouvait comprendre et il lui expliqua  

« - Tous les ans c’est la même chose. Le Père Noël dit qu’on est méchants, alors on n’a droit à rien ! C’est pas juste ! Alors, cette année, comme il voyageait en train, on a décidé ce grand hold-up. Tu sais, toi, que je ne suis pas méchant ! 

- Bon, d’accord, dit Pom, vous rapportez les cadeaux, et moi, j’explique l’injustice au Père Noël. En attendant, tu peux garder ce doudou. 

- C’est mon premier cadeau, dit Wolk, très ému.»

  20.jpg

Et voilà toute l’histoire. Depuis, les loups reçoivent des cadeaux tous les ans, et ne volent plus les nôtres. 

Aller, Joyeux Noël à vous tous, louveteaux, oursons et humains ! 

Ninnin Avec la participation des ours de la ville du Havre

Retour aux histoires de noël 

 Retour à la liste des histoires 

 

 

Mots-clefs : , ,

Laisser un commentaire