• Accueil
  • > laos
  • > Ninnin remonte le Mékong : épisode 6

Ninnin remonte le Mékong : épisode 6

de Vientiane à Luang Prabang

Pour suivre mon trajet durant cet épisode, allez à la carte de l’épisode 6 en cliquant sur ce lien !

Ninnin remonte le Mékong : épisode 6 dans laos 1-300x224

Après ma pitite visite de Vientiane hier, ze suis bien décidé à continuer mon aventure vers Luang Prabang aujourd’hui. Mais avant ça, z’ai repéré de jolis tissus dans l’hôtel et z’en voudrais bien un pour Dom (mon humaine qui adore la soie).

1a-300x225 laos dans ninnin

Luang Prabang n’est qu’à 324 kilomètres. Z’ai toute la matinée pour faire mes courses et l’après midi suffira pour la route. Pas de chapeau conique aujourd’hui : Ze suis à la Capitale et seuls les campagnards en utilisent.

2-300x225 ninnin dans ours

Pour rejoindre le centre ville, ze passe par Patuxaï, l’arc de triomphe laotien. Ze le trouve très..  heu..  C’est un pitit pays, ze veux pas vexer.. Ben, imposant !

3-300x225 ours dans peluche

D’en haut, z’admire le palais présidentiel et surtout, ze me repère pour pas me tromper de direction. Pratique !

3a-223x300 peluche

« - Salut Garuda ! Je cherche des beaux tissus en soie pour Dom, mon humaine. Tu sais où aller ?

- Salut Ninnin, tu es en centre ville ici. Tu vas forcément trouver ! La soie est notre spécialité, hmmmm !

- Merci ! C’est lourd ?

4-222x300

- Oui ! Tu vois ce gros bâtiment ? Si je ne tiens pas, tout tombe ! Désolé de ne pas t’accompagner. Bonne route !

- Ze comprends !  T’inquiète pas, ze vais trouver ! Bon courage ! »

4awat-si-saket-222x300

Un peu plus loin, z’arrive à Wat Si Saket, le plus vieux temple de Vientiane : détour obligatoire !

4b-224x300

Z’ai visité Angkor, alors ze sais admirer une belle porte avec des apsaras et des monstres.

5-300x226

Ze connais aussi l’éléphant à trois têtes, monture du dieu Indra. Les cours de Vanna sont restés dans ma mémoire ! Il serait fier de moi !

5a-226x300

Dans le cloître, des grands bouddhas en céramique, toujours habillés comme il faut. Quand la pointe de leur chapeau est cassée, c’est sûr qu’ils n’ont plus le diamant qui était dedans !

5b-wat-si-saket-300x225

Les 2 000 pitits, parfois en argent ont entre 200 et 500 ans. Pour avoir du bonheur, il faut poser une feuille d’or sur celui qu’on choisit, mais là, c’est vraiment trop cher pour moi !

6-300x226

Une pensée pour Amandine (ma copine marmotte) qui aurait adoré ce pays plein de fleurs superbes et sûrement comestibles ! (NDLR : Amandine, comme toutes les marmottes, mange les fleurs)

6a-haw-pha-kaew-219x300

De l’autre côté de la rue : Haw Pha Kaew

« - Sabadii, gardien du bouddha d’émeraude !

- Sabadii, Ninnin ! Tu veux rigoler ? Aller hop ! Un ptit coup de tête ! Passe à mon copain !

7-224x300

-Hééééé ! Lâche-moi ! Ze suis pas au menu ! On traite pas les visiteurs comme ça !

- Sur mon dos, tu préfères ?

-Woui !

8-300x225

- Moi aussi ! Je ne pouvais pas parler, la bouche pleine ! Tu cherches du tissu ? Traverse le jardin, passe par les stupas et tu arriveras au marché du matin. Bonne chance !

9-haw-pha-kaew-226x300

- Salut dragon ! Merci ! Longue vie à toi ! »

Un beau jardin à deux pas du Mékong,

9a-300x226

encore des belles fleurs ! Dragon a parlé des stupas ? Mais c’est quoi ? Comme d’habitude, il me faut de l’aide et comme d’habitude, z’en trouve facilement !

12-222x300

« - Sabadii, Lion ! Qu’est-ce que tu manges ?

- Sabadii, Ninnin. Une barre de céréales au chocolat et du riz gluant. Mes humains sont contents de moi, alors ils viennent souvent m’en apporter.

- C’est quoi ton boulot ?

12wat-si-saket-300x227

- Garder les cendres de leurs deux ancêtres qui sont dans le stupa derrière moi. Je suis honoré de leur confiance et je fais de mon mieux !

- Ze vois ! Tu es parfait ! Moi, ze suis globe-trot-ours et je cherche du tissu au marché du matin.

- Mauvaise qualité au marché ! Vas plutôt à l’atelier handicraft shop de ma part.

- Dac ! Ze fais comme tu dis ! Merci ! »

14-300x225

Midi. Ze suis quand même passé au marché pour voir et pour manger un pitit morceau. Dom a négocié une carte mémoire pas cher pour  continuer  mon reportage et aussi 5 kilos de thé pour alourdir son sac. Mais pour les tissus, Lion avait raison. Rien de bien ! Même pas sûr que c’est de la soie. Mieux vaut aller chez handicraft !

15-300x226

Ze suis déjà allé en Chine et au Viet-Nam : ze connais ! en haut, les maisons des pitits vers qui font la soie. Les maisons jaunes sont pour les vers cambodgiens. Le bois sert à faire les couleurs.

16-300x224

On trempe la soie dans ces bassines et hop ! Oh la belle rouge ! Oh la belle bleue !

17-300x224

Dans l’atelier, tout tourne à fond ! Ici, on prépare les écheveaux,

18-300x225

là, on tisse avec soin et technique. C’est pas le même prix qu’au marché mais c’est bien plus beau.

18a-300x224

Discuter avec les ouvrières, distribuer mes cartes postales, choisir les tissus pour Dom, Mémé Monique et mes cousines. Z’ai pas vu l’après-midi passer !

19-300x227

Tant pis pour Luang Pra Bang ! Ze partirai demain. Alors ze m’offre un deuxième coucher de soleil sur le Mékong, encore plus beau que le premier, avec la Thaïlande en face et ze range proprement les superbes tissus dans le sac de Dom, pour la route.

20-300x229

324 kilomètres, c’est rien ! Ze peux faire des détours.

Premier arrêt : le barrage sur le Nam Ngum qui fabrique toute l’électricité pour Vientiane et même un peu pour la Thaïlande ! La rivière est un affluent du Mékong. Pas étonnant qu’il soit si gros, au sud !

21-300x202

De l’autre côté, le grand lac du barrage : Ang Nam Ngum. Il est tellement grand que vous pouvez le voir sur la carte. Déjà midi ! Seulement 90 kilomètres de faits ! Il se traine ce chauffeur !

22-300x225

Z’ai un pitit creux et, au col, ze m’arrête au marché aux poissons du lac. Huuummm ! Ze prendrais bien toute la corbeille mais il faut en laisser pour les autres ours qui passent par là.

23-300x257

Alors, comme toujours, z’en choisi un sans mouche, l’œil bien vif, qui sent bon et ze le paie avec des kips. Ze vais pas manger mon poisson comme ça. Il me faut du riz !

23a-221x300

Le serveur m’apporte ce pitit panier. Voyons ?

23b-223x300

Mon riz gluant ! Quand z’en veux, z’ouvre et ze me sers. Après, ze referme et il reste bien au chaud ! Zénial !

24-300x225

Bien calé, ze peux repartir et dormir zusqu’à Vang Vieng, à mi-chemin. Bien trop pitit pour être le Mékong : Nam Song, encore un affluent ! Z’ai une grosse envie d’escalader cette colline.

25-300x226

Hop ! Me voilà en haut, à l’entrée d’une des grottes de la région. Y’a longtemps que z’ai pas un peu remplis mon sac de chance.

26-226x300

Pour une fois, z’ai acheté le bâton porte-bonheur mais rien à faire pour avoir un sourire !

27-224x300

Alors z’ai demandé un peu de chance aussi pour elle pasque moi, ça va pas si mal. Et puis ze suis redescendu au pied du Nam Song.

28-300x227

Un bungalow disponible, bien protégé de la rivière.

29-300x225

Le soir arrive. Ici, le soleil se couche toujours vers 18 heures et personne ne roule la nuit. Il serait ridicule de reprendre la route quand on a trouvé un toit accueillant.

30-300x224

Pitit-dèj chocolat-pain-confiture. Ze peux repartir. Le Mékong est en bas, dans la vallée.

31-224x300

Moi, ze fais la route par la montagne. Plus que 168 kilomètres pour se retrouver, à Luang Pra Bang. Un jeu d’ourson !

32-300x201

Les aires d’autoroute sont vraiment confortables : Tapis et gros coussins. Certains n’osent pas nous rejoindre à cause du vide sous les planches et des planches pas très solides : Trouillards !

34-300x224

Tant pis pour eux ! Le paysage est superbe et ils en profitent pas !

35-300x225

Les fleurs aussi sont magnifiques ! Ze vais finir par avoir l’air pitit à côté ! Déjà midi et ze trouve qu’on est long pour faire 168 kilomètres. Après le repas, z’irai voir pourquoi ce bus n’avance pas, moi !

36-222x300

Pour l’instant, z’ai le choix : riz, riz noir, riz gluant. Z’hésite. Ze prends un peu des trois pour faire un menu varié et équilibré et ze file voir la route pour conseiller le chauffeur.

39-300x210

Heu ? Faut passer là ? Avec le bus ? C’est la plus belle route, tu dis ? Tu as l’habitude ? Bon ! heu ? Fais comme tu peux ! Ze te confie ma pluche : Vas molo !

40-300x226

Après deux jours complets de route, me voici à Luang Prabang, à la tombée de la nuit, en haut du mont Phu Si. Dans mon dos, L’affluent  Nam Khan. Face à moi : le Mékong !

Demain, ze m’offre une grande croisière pour arroser le passage de la montagne !

 

Ze remercie l’association « Chicokids » et son Président Alain de m’avoir accepté dans le groupe et d’avoir permis mes aventures au Laos et au Cambodge et aussi tout le groupe avec lequel z’ai voyagé et Georges pour ses relectures attentives et précieuses.

Retour à « Ninnin remonte le Mékong »

Retour vers les histoires en Asie

Retour à la liste des histoires

 

Mots-clefs : , , ,

2 Réponses à “Ninnin remonte le Mékong : épisode 6”

  1. Janine dit :

    Merci Ninnin pour ce très beau reportage et un grand BRAVO à sa
    réalisatrice!
    ça donne envie d’y aller. Avez- vous suivi un voyage organisé ou effectué un voyage libre?
    Bises à tous deux;
    Janine

Laisser un commentaire