• Accueil
  • > ninnin
  • > Pour sauver Shirley Première partie : Le grand canyon

Pour sauver Shirley Première partie : Le grand canyon

Pour sauver Shirley

Ninnin aux USA

Première partie : Le grand canyon

 1

Quelle aventure ! Zamais, z’aurais cru !

Tout a commencé par un zimaille. Expéditeur inconnu. Dans ces cas-là, Dom (mon humaine)  dit que ça peut cacher un virus, qu’il faut vite jeter tout à la poubelle. Dom a raison.

Z’ai vite ouvert la pièce jointe.

 2 

On aurait dit une musique, mais ze n’entendais presque rien. Pas assez pour comprendre ! Z’ai monté le son, tout testé. Rien à faire ! Une blague ? Une erreur ? Ze m’apprêtais à fermer, quand mon cop’s Jeffe a bondi sur la table.

 3

« - Wouf wouf ! C’est quoi, ces cris ? En quelle langue ? Je ne comprends rien ! Ailpe. Aïh ame cheurlai. Aïh canne te pêille tou bi opéraite. Ailpe. Aïh cane te aini more flaille. Brinegue mi bak wouize iou ine France. Aïh ame ine euh park ine iou esse êï.

Délicieux, ton sucre d’orge, Ninnin »

 4

Hilli est arrivé en courant.

« - Wôh ! C’est ma langue natale ! Américain ! Qui est cette Shirley, dans un parc des USA ?

- Ze suis devenu sourd ? Vous entendez tous les deux, et pas moi !

- No ! J’entends très mal Shirley. J’ai juste traduit Jeffe !

- Traduis tout, Hilli !

- Aidez-moi, Je suis Shirley. Je ne peux pas payer pour être opérée. Aidez-moi ! Je ne peux plus voler. Ramenez-moi en France avec vous. Je suis dans un parc aux USA. »

 5

On a sorti la carte et réfléchit. Jeffe entend, pas nous. Elle vole. Les parcs sont surtout dans les montagnes rocheuses. Il faudrait les visiter tous ! Ze pouvais pas rester les pattes avant croisées pendant que quelqu’un était en danger. Mais qui ? Et où ? Et pourquoi ?

« - Wôh, yes, délicieux, ton sucre d’orge, Ninnin ! »

 6

Conseil de famille immédiat !

« - Levez la patte, ceux qui entendent bien !

- Wouf, – wouf, – wouf, – wouf !

- Tous les chiens ! Rien que les chiens !

 7

- Mia, – mia, – ss, – ss.

- Les chats et les souris aussi ! Incroyable ! Elle vole, elle émet des sons trop aigus pour les ours, mais juste bien pour les souris, les chiens, les chats. »

Tout le monde criait en même temps :

- Un dauphin ! Un orque !

- Bah non ! Elle vole !

- Ss. Une souris, comme moi, mais pilote ?

- Ouii ! Tu as raison ! Une souris volante ! Une chauve-souris ! C’est évident ! Une chauve-souris est en danger ! Z’y vais ! »

 8

Conseil de famille, beaucoup plus restreint.

« - Mon Ninnin, et si c’était un piège ? N’y vas pas. J’ai si peur pour toi !

- Mais non, mon Amandine, t’inquiète pas ! Et puis, Dom sera là !

- Tu vas la décider comment, Dom ? Tu dois lui dire !

- Heu. Plus tard. »

 8a

 De Ninnin@youhou.fr à Shirley@usa.com

- Bouge pas, z’arrive ! Comment on va se trouver ? Comment on va se parler ?

De Shirley@usa.com à Ninnin@youhou.fr

- Oôh ! Thanks, Merci ! J’ai cours français fast commencé. Promène-toi, et mon sonar repèrera toi.

De Ninnin@youhou.fr à Shirley@usa.com

- Ça marche !

 9

Dom n’avais rien prévu de spécial cet été.

Une pitite recherche sur gougueule : «  Voyage rocheuses parcs nationaux ». Et là, z’ai eu la chance de ma vie ! Vite, télécharger le programme, imprimer. Zuste à temps. Dom rentrait.

« - Coucou mes doudous ! C’est moi. Rien de neuf ?

 10

 - Si Dom, Regarde ! L’association Française d’Astronomie, avec qui on est partis 5 fois déjà, organise un voyage dans les montagnes rocheuses. 15 zours ! Pendant tes vacances ! Avec une éclipse de Soleil et tous les parcs nationaux. Une chance unique, Dom !

- Je croyais que tu avais peur du passage de la frontière américaine ? Peur de Monsieur Trump, qui a déclaré la chasse aux ours, même petits. Je t’avoue que je ne serai pas rassurée pour toi, non plus.

 10a

 - Zustement, z’ai ma pétition à lui porter, à Monsieur Trump. Et puis, comme ça, z’irai soutenir les cop’s sur place. Et puis, des frontières, z’en ai déjà passé plein. »

 11 

Devant la beauté du programme, elle n’a pas résisté longtemps. Mémé Monique non plus. Z’espère que ze n’ai pas fait une bêtise, que ze vais passer la frontière, les contrôles, que ce n’est pas un piège. Pourquoi ne peut-elle pas être opérée aux USA ? C’est un pays moderne, avec tout ce qu’il faut ?

 12 

Baie d’Hudson. La côte américaine arrive vite. Trop tard pour regretter ou se poser des questions. Z’ai emporté toutes les tenues qu’il faut pour m’intégrer et passer inaperçu. Ze dois mener à bien cette nouvelle mission. SOS Shirley !

 13 

Phoenix. Arizona. Ze suis passé facile !

C’est vraiment gentil à eux, d’avoir prévu une serviette pour moi, mais non ! Ze me suis lavé, y’a à peine un an, ze ne suis pas sale. Et puis, Dom trouverait ça étrange et ze veux pas qu’elle s’étonne. En plus, avec une affreuse odeur de propre, Shirley ne me retrouverait pas. C’est quoi, un sonar ?

 14 

Les lits sont comme les USA : Immenses ! On a volé vers l’ouest. Le soleil nous a couru après, et a fini par nous rattraper mais la zournée a duré 33 heures ! Il est 9 heures du soir ici et 6 heures du matin à Rouen ! Ze vais super bien dormir, récupérer du voyage et être en pleine forme demain.

 15 

C’est parti ! Ze suis installé à l’arrière du car. Discret. Mon cousin Nico a fait le parcours en 2015. Ze suis ses conseils : la route fait partie du voyage.

 16

Après 190 kilomètres, on arrive à Sedona. Ça sent le western à pleine truffe. Z’adore ! Si les indiens sont en haut, notre caravane n’a aucune chance. Hihihi !

 17

Air pur et roches rouges, loin des grandes villes pleines de machines à sous. L’Amérique que ze rêvais de connaître. Z’avais bien tort de m’en faire pour les contrôles de douane et de police. Heu. Z’espère que sortir du pays sera aussi facile que rentrer.

 18

Fonce, Ninnin ! Tu dois mener à bien ta mission et sauver Shirley. Organiser les soins ici et repartir. Le mieux serait de demander à des cop’s.

 19

« - Bonzour Madame. Pour se faire soigner ici, c’est compliqué ?

- Je n’y pense même pas. Je suis une immigrée venue chercher la liberté. Si je tombais malade, ce serait catastrophique !

 20 

- Salut les cop’s. Comment ça va ici ?

- Salut Ninnin. Oh là là ! Pourquoi es-tu venu ? Depuis que Monsieur Trump a voté la loi autorisant notre chasse, on n’a plus de repos ! Retourne vite chez toi, ils tirent sur tous les ours, américain ou pas, hibernant ou pas, petit ou grand !

 21 

- Zustement, z’ai une pétition contre ça, signée par des milliers de français, à lui remettre.

- Nous on ne peut pas bouger. Vas voir dans les boutiques. Des centaines d’ours partent tous les jours pour Washington, notre capitale. Sois prudent ! Fais attention à toi ! »

 22

Z’aurais dû les écouter, pasque en m’approchant des cactus, ze me suis salement ouvert la patte avant. Wouaïh ! Mais un adventure-bear, ça se plaint pas, et puis, Dom a oublié ma trousse de secours fil de coton beige, aiguille. Un bon prétexte pour tester leurs services de soins.

 23

Remonté dans le bus, un magnifique panneau routier me fait oublier ma blessure : Route 66 ! Yeah ! 3218 kilomètres de Chicago à Los Angeles. D’est en ouest, donc un nombre pair, 66 parce que ça apporte richesse et succès. Ze suis un Rolling stone et comme dit la chanson, z’arrive à Flagstaff, Arizona. Yeah ! Satisfaction !

 24 

L’inconvénient de l’Association d’Astronomie, c’est qu’elle adore l’astronomie. Alors, à Flagstaff, ze n’ai vu que l’observatoire Lowell

 25 

et son énorme télescope construit en 1896 très loin et transporté en train. C’est eux qui ont découvert Pluton et ils se vantent un max. Trop pitite et mal inclinée, Pluton n’a pas obtenu son diplôme « planète ». Moi, ze sais, mais z’ai bien compris qu’il ne faut pas le dire ici.

 26

On ze road again ! Après une bonne nuit, on file sur la route pour un grand moment du voyage : Survol du grand canyon ! Ze suis excité comme un ourson ! Z’en rêve depuis toujours. Merci Shirley !

 27

L’avion est correct, on a tous un hublot. On n’a pas donné de dollars (les euros d’ici), zuste la carte en plastique passe-partout de Dom qui avait l’air de leur suffire, à condition qu’elle trouve le bon code. Pas de fouille pour y entrer. On va voler à hauteur de chauve-souris. Z’ai une pitite chance de la voir. Z’y crois !

 28

Une grande forêt et, là-bas au fond, 300 kilomètres de fissures, de gorges multicolores. Z’ouvre grand mes nœils et ze réclame quelques égoportraits.

 29

Wouah ! Grandiose ! Au fond, le Colorado. Ze veux pas croire que cette toute pitite rivière ait creusé un trou pareil : 30 kilomètres de large ! Comment c’est possible ?

 30

Il faut des photos, mais il faut surtout regarder. Ze suis pas prêt de revenir !

 32

Vu du sol, c’est magnifique aussi. Z’ai reçu 5 sur 5 la leçon de Dam, notre guide : chaque année, des touristes font un pas en arrière pour un beau selfie, chaque année, ces touristes tombent de la corniche et se retrouvent au fond du canyon. Ze recule pas. Sous aucun prétexte !

 33 

« - Dom, ça vole haut, une chauve-souris ?

- 40 mètres environ, je crois. Pourquoi ? Tu crois en avoir vu une ?

- Euh. Woui !

- Tu sais, ça vole surtout tard le soir, ou en pleine nuit. Alors tu as dû te tromper.

- Que la nuit ! Wouah ! Zut alors ! »

 34 

Z’avais une grosse angoisse sur l’estomac. Comment on se trouverait, si elle ne volait pas le jour ? Z’ai vite eu ça aussi, sur l’estomac : la cuisine raffinée des USA ! Garantie avec sucres et graisses ! Soda bourré de dopants !

 35 

Z’ai même pas osé prendre le gâteau au chocolat, vu la tendance « caoutchouc » de celui d’hier. Celui-là, au citron 100% artificiel était correct. La visite pourrait reprendre sans faim.

 36

Un passage par les boutiques, en bon touriste : Wouah ! Y’a un ticheurte à ma taille, avec une crès belle photo ! Ze le prends tout de suite ! Et c’est reparti pour la corniche.

 37

Etonnant ! Ce gros caillou de 1 840 millions d’années est tout chaud ! Beaucoup plus que les autres pierres du chemin !

 38

On a tous un peu mal aux pattes et les humaines s’assoient, tout en admirant le paysage. Z’en profite pour réaliser un rêve : Zouer de la musique country sur le lieu de sa création. Z’attire le public.

 39

« - Tu joues drôlement bien, Ninnin !

- Bah, moyen. Ze me suis fait mal à la patte avant gauche sur un cactus. Tu connais un bon médecin, pas cher ?

- Bon, oui, mais, même avec l’Obamacare, tu en auras pour 120 dollars dès la première visite, et 8 000 dollars pour la petite intervention chirurgicale. Pas trop cher, Parce que pas trop grave.

 40

- 102 euros la consultation ! 6 800 euros l’opération !

- Oui. J’espère que tu as l’Obamacare. Sinon, compte beaucoup plus ! Et dépêche-toi. Monsieur Trump veut la supprimer !

- Merci les cop’s et soyez prudents. Ze vais attendre d’être rentré chez moi et Dom le fera.

- Comme tu veux ! »

 41 

Z’ai pris conscience de la détresse de Shirley. Une grave opération, z’imagine même pas la facture. Son appel n’est ni un piège, ni un caprice. Mais une question de vie ou de mort. Ze dois la trouver et la ramener chez nous.

 42 

L’après-midi des USA, c’est la nuit en France. Le soda et ses additifs bizarres m’avaient tenu bien réveillé. Comme dans les feuilletons de la télé, z’avait une chambre de motel, au rez de chaussée. Là où la police arrive avec les sirènes, zuste avant le drame.

 

 

 Retour à la liste des histoires

Retour à « Pour sauver Shirley »

 

Mots-clefs : , , , ,

4 Réponses à “Pour sauver Shirley Première partie : Le grand canyon”

  1. Sylviane Thomas dit :

    Cher Ninnin, cet épisode est palpitant !! J’ai hâte de découvrir la suite de tes aventures ! Je voulais aussi te dire que j’ai adopté , lors d’un salon de jouets anciens, un petit ours qui te ressemble, sans doute un Boulgom comme toi mais ses yeux sont bleus. Il est en moins bonne santé que toi car la mousse de ses mains et pieds est dure et cassante….je le garde donc précieusement à l’abri ! A bientôt, mon petit Ninnin. Bisous à toi et ton humaine, Sylviane et Petitbrun

    • Chers Sylviane et Petitbrun,
      Merci !
      Zénial ! Un cop’s Boulgom ! C’est une lourde opération sous anésthésie, mais qui vaut le coup : on taille des formes de pattes en mousse et on remplace les mousses dures.
      Dom a fait ça pour tout le corps d’un copain qui n’avait plus de mousse et ça a marché ! Les boulgoms ont leur mousse en un seul morceau…..
      Mais si, tu peux y arriver ! Et il pourra sortir de l’endroit où il se cache pour vivre une vie passionnante.
      Bises
      Ninnin

  2. janine lefaix dit :

    Merci encore Ninnin, pour ce magnifique reportage! On attend la suite. grosses bises à partager avec Dom et ta mémé.
    Jean et Janine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>