Coup de folie à Honfleur

Coup de folie à Honfleur,

Comment la chaleur peut faire faire des folies à un nounours raisonnable….

 aa

« - Dom, ze t’assure, c’est pas la bonne route, pour aller chez Nathalie.

- T’inquiète pas, mon Ninnin, je suis sûre de moi.

  ab

- Regarde, Dom, Le Havre, «  l’hôtel Oscar » de Nathalie, c’est de l’autre côté du pont, au nord de la Seine. Par ici, c’est Honfleur, au sud.

 ac

 - Bien sûr, mon doudou, mais Nathalie a vendu l’hôtel et acheté un magasin. Le magasin, c’est par là.

- Ah bon ! Mais pourquoi tu m’as jamais emmené ?

- Je pensais que ça ne te plairait pas. »

 ad

Comment elle a pu penser ça ? Tout m’intéresse ! Bon, pas trop les jets d’eau-qui-mouille, mais il suffit de contourner.

 ae

La navigation maritime, ze connais. Z’ai fait trois croisières en Norvège. Ze peux aider ! Ze suis de Saint Nazaire, z’aime les ports.

 af

Wouah ! Les belles maisons en hauteur ! Z’avais déjà vu la photo, mais jamais en vrai ! Et Dom qui voulait me priver de ça !

 ag

« - Salut, Toi ! Chez Nathalie, un magasin tout neuf, tu connais ?

- Les magasins, c’est derrière moi, ou alors, rue du Dauphin. Y’a de chouettes boutiques de biscuits, de bonbons, de sardines. Hum ! Un délice !

- C’est sûrement ça ! Z’y vais ! Merci ! »

 ah

« - Dom, le pitit Champlain, c’est bien le quartier où habitent Octavie et Aurélie, mes copines québécoises ?

- Oui, mais Champlain, c’est le nom de ce Monsieur qui a fondé Québec en partant d’Honfleur. »

 ai

Le Québec, c’est mon prochain voyage. Ze fais Roissy-Québec direct. Alors, sûrement, en 2020, à Québec, il y aura le quartier du Pitit Ninnin. Hihihi !

 aj

En attendant, ze dois trouver la rue du Dauphin et le magasin de Nathalie que Dom voulait me cacher. Ze me demande bien pourquoi. C’est pas son genre. On partage tout !

« - Ninnin, tu dois lever la tête. Dans cette église, c’est le plafond qui est beau.

 ak

Deux coques de bateaux retournées faites par les charpentiers de marine.

- Impressionnant, Dom. »

 al

Vraiment joli, le quartier. Mais elle est où, cette rue ? Ze vais me renseigner auprès des habitants. C’est le mieux.

am

« - Par là, tu es sûre ?

- Ah oui ! La boutique de Nathalie, multicolore, avec de merveilleux produits. Je sais ! »

 an

Elle a raison, c’est là. Ze vais me promener dans la rue et ze verrai bien Nathalie dans la boutique.

 ao

Woui ! C’est bien elle, derrière cette vitrine !

« - Ninnin, il faut que je te dise..

- Rien du tout, Dom, ze rentre ! Tu pourras pas m’empêcher ! »

 ap

Horreur ! Des dizaines de savons de toutes les couleurs et de toutes les odeurs-de-propre imaginables. Boeurk ! Z’en ai la tête qui tourne ! Ze comprends mieux pourquoi Dom  ne m’a jamais emmené !

« - Nathalie, tu as senteur « doudou-pas-lavé-depuis-des-années » ?

- Hihi, non, Ninnin. Mais j’espère bien que tu vas m’aider à tester ma nouvelle gamme de produits.

 aq

- Ces pitits bonbons à tous les parfums ? Ze veux bien !

- Attention, Ninnin, ce sont des boules qui parfument l’eau du bain. N’y goûte pas et viens par ici.

- Pouah ! L’enfer, cette boutique !

 ar

- Que dirais tu de ce gel douche au miel, accompagné de savon, solides ou liquides ? Je compte sur toi pour essayer et me rapporter ton expérience.

 as

Ou alors ces mini-savons ? Un lot de 6 ?

- C’est trop beau, tous ces pavés multicolores. Et tes produits au miel sont tentants.

 at

Nous, on n’est pas pressés d’entrer dans l’eau, mais toi ! T’as peur de quoi ? Tu vas pas fondre ! Et puis, il fait 34°C depuis 15 jours. C’est le moment idéal !

- Euh. Z’ai faim. Vous me tournez les idées, ze me reconnais plus et ze peux pas réfléchir quand z’ai faim. »

 au

Galette complète et jus de pomme pour faire glisser. Régine, la patronne, mange avec nous. Ze vais beaucoup mieux.

 av

Ze note l’adresse. Plein de disques vinyles anciens aux murs. Z’adore cet endroit. Z’ai ma pitite idée pour améliorer la déco !

Retour chez Nathalie.

 aw

« - Aller, vas-y ! Mets-moi celui-là !

- Tu me diras, Ninnin. J’ai vraiment besoin de ton avis.

- Parole de nounours, dès demain, ze teste. Tu me fais visiter Honfleur ?

- Viens, Ninnin. »

 ax

Depuis qu’elle est ici, Nathalie connait tout : les patrons des magasins et des restos, les belles églises,

 ay

les rues typiques. Pavés et colombages. Magnifique !

 az

«- Tououte ! En route, les cop’s ! Suggestion du jour : Cap à l’ouest, droit sur le Québec, comme Monsieur Champlain !

 ba

- Ninnin, finir l’après midi dans le jardin de Nathalie pendant qu’on papote, ça te dirait ?

- Woui, bien sûr ! »

 bb

Ze suis pas crop mal installé. Les filles peuvent papoter un max. Comme d’hab, on rentrera de nuit, z’ai le temps de faire une sieste.

 bc

Le matin suivant, il fait déjà 22°C au réveil. Idéal pour un séchage rapide. Verveine ? Miel ? Z’ai encore un peu de temps avant de me décider.

 bd

Ze dois tenir parole. Testeur officiel des savons de Marseille, c’est un honneur.

 be

Miel, lait d’ânesse, verveine. Le grand bain où z’ai pas pattes. Une eau à bonne température et mes jouets préférés. Rien ne manque. Dom a mis le paquet !

 bf

Un, deux, trois :

 bg

Youhou !

 bh

Pas de danger : Une grosse force me fait vite remonter à la surface. La poussée d’Archimède. Mais si, vous savez :

Faites un moule en forme de Ninnin, remplissez-le d’eau.

Pesez l’eau, pesez-moi.

Poids eau>poids Ninnin

donc, ze flotte !

 bi

Une fois mouillé, z’adore rigoler dans l’eau. Ze fais des longueurs,

 bj

ze recommence plein de fois le plongeon et éclaboussant bien partout à chaque fois.

 bk

Et ze refais des longueurs. Dom arrive, voit l’eau partout, ne dit rien pasqu’elle est prête à tout pour que ze prenne un bain. Z’en profite.

Elle prépare le pitit bain, plus pratique pour le lavage-rinçage.

 bl

Ze choisis « miel de Provence ». C’est ce que Nathalie m’a conseillé.

 bm

Dom me met du produit partout, me frotte, me rince. Avec respect et douceur, quand même !

Surprise : le produit part vite de ma pluche, contrairement à mon ancien shampooing qui s’incrustait ! Agréable !

 bn

Ze sens bon, sans faire éternuer Dom qui est allergique à tout. Indispensable pour ne pas être privé de câlins et de bisous pendant de longues zournées ! Parfait !

 bo

Sous l’œil bienveillant d’Amandine, ma copine, ze sèche dans la journée, grâce aux 34°C du mois d’août. Génial, le réchauffement climatique !

 bp

Un mois plus tard :

« - Yves, un énorme pot de ta crème de marrons préférée en échange d’une dédicace sur ton « 45 tours virages » pour le Bacaretto, c’est possible ?

- Et comment, Ninnin ! J’adore ton nouveau parfum. Miel, c’est ça ?

 bq

- Ahh !

- Ninnin, Ninnin, réveille toi ! Tu as crié !

- Un gros cauchemar, Amandine ! Nathalie avait vendu son chouette hôtel pour un magasin de savons, z’avais eu plaisir à prendre un bain, ze sentais encore un mois plus tard !

 br

- Rêve, ou réalité ? Hihihi. À renifler ton odeur, moi, je sais !

Les autres n’auront qu’à visiter Honfleur pour en avoir le cœur net ! »

 

 

Avec, par ordre d’entrée en scène :

La Maison du savon de Marseille, 27 rue du Dauphin, Honfleur.

Le Bacaretto (chez Régine et Hervé) 44 rue de la chaussée, Honfleur.

Yves Duteil. Photo : Sylvie Legall (merci !)

Mots-clefs : , , , ,

Une réponse à “Coup de folie à Honfleur”

  1. Lefaix dit :

    Salut Ninnin, merci pour ce beau reportage sur Honfleur qui nous a rappelé les nombreuses visites que nous avons effectuées dans ce superbe petit port!

Laisser un commentaire