Les expositions de Ninnin : Berthe Morisot

Les expositions de Ninnin

Berthe Morisot

 aa

Les belles expos sont souvent à Paris. Z’y ai mes habitudes. Métro de Rouen, train Rouen-Paris. Arrivé à Paris, z’ai un creux ! Dom (mon humaine) et mémé Monique sont bien organisées.

 ab

Au dernier étage des galeries Lafayette, il y a de quoi manzer, avec une belle vue sur l’opéra si on sait choisir sa table. Ze sais choisir ma table. Après, ze suis prêt pour l’expo. Allons-y !

 ac

Berthe Morisot au musée d’Orsay. Wouah le monde ! Ze suis pas le seul à avoir eu l’idée ! Berthe Morisot. Née en 1841. Seule femme peintre, dans un monde d’hommes au 19ème siècle. Elle en a bavé ! L’école des beaux-arts est interdite aux femmes. Incroyable, non ?

 ad

Alors, elle s’entête, prend des cours privés, se fait sa place parmi les impressionnistes, peint « la vie moderne », sa sœur, les enfants. Allons voir « cache-cache », 1873.

 ae

Wouah ce dégradé de verts ! Et les robes blanches, avec des nœuds noirs ! 1873, c’est son entrée parmi les impressionnistes. Cette toile a justement été présentée à leur expo. Elle le mérite bien ! Maurecourt, dans les Yvelines a bien changé.

 af

Le port de Lorient, avec, au premier plan, sa sœur Edma. Manet était admiratif de cette œuvre. Moi aussi. Toute la foule autour de moi chauffe la salle. Z’ai mal aux pattes arrières et z’ai une grosse soif.

 ag

Le musée d’Orsay est une ancienne gare avec des salons magnifiques. Ze vous dis pas le prix de la limonade, mais pour voir le plafond et les lustres, ça valait le coup. Z’y retourne.

 ah

Berthe a vraiment le don des robes blanches, pour faire chanter les couleurs en arrière-plan. Elle épouse Eugène Manet (le frère du peintre) à 33 ans. Il gère la carrière de Berthe, vend les tableaux, lui achète son matériel. Un couple super moderne !

 ai

Tiens, zustement, le voilà, avec leur fille Julie. On connait un max de tableaux avec Julie qui deviendra peintre aussi. Hélas, il est temps de repartir. Mais une surprise m’attend dans le hall.

 aj

L’ours, de François Pompon ! LE chef d’œuvre, à mon avis. Ze ne résiste pas à un selfie (un égoportrait). Et ze passe un pitit moment à la boutique. Ze ne pensais pas que m’offrir le livre de l’expo serait une si excellente idée.

 ak

Pendant le confinement, z’occupe les oursons. La Culture !

Touzours pris par nos occupations, on n’a jamais le temps.

Là, on l’a, le temps.

 

Retour à la page d’accueil

Retour à la page : Ninnin et les expositions

Laisser un commentaire