Archive de la catégorie ‘peluche’

Rencontre avec Hope

Samedi 13 octobre 2012

Exclusif pour le S.N.O.P. :

Rencontre avec Hope, mascotte des Pétroplus

Rencontre avec Hope dans agdm 12-221x300

Cette année, le salon A.G.D.M. a accueilli une personnalité importante du monde syndical : Hope, mascotte des Pétroplus de Grand Couronne, tout près de chez moi, à Rouen. Z’ai eu la chance de pouvoir l’interviewer. Voici, en exclusivité pour vous, cet entretien :

Moi : Bonjour Hope, ravi de te rencontrer !

Hope : Bonjour !

Moi : Ze me présente : Ninnin, Président du Syndicat National des Ours en Peluche (S.N.O.P.). Et toi, peux tu te présenter, pour nos lecteurs.

Hope : Je suis Hope, mascotte de l’intersyndicale CGT/CFDT/CFE/CGC de la raffinerie Pétroplus de Grand Couronne en Seine Maritime.

Moi : Tu es syndiqué à tout ça en même temps ?

Hope : Oui, pour que ça marche encore mieux. Tu vois, j’ai la casquette, les badges, les drapeaux de tous les syndicats de l’usine. En plus, j’ai mon badge d’employé, bien sûr, sinon, je ne pourrait pas entrer dans l’enceinte de l’entreprise !

Moi : Quel est ton rôle ?

Hope : Depuis le 24 janvier, Pétroplus est en « redressement judiciaire ». Le 14 juin, Shell nous a refait travailler, mais pour un tout petit contrat. Ça veut dire que mes 550 humains vont bientôt plus avoir de travail ! Alors ils cherchent partout un repreneur, et moi, je participe à toutes les luttes !

Moi : Wouah ! Tu fais un sacré boulot !

 

Hope : Oui, camarade ! Je lutte tous les jours et mon carnet de rendez-vous est plein : inaugurations d’expos, entretiens avec Eric Besson.

Moi : Le Ministre !

Hope : Bien sûr !

Moi : Et vous avez un espoir ?

Hope :  Oui, un gros ! Le tribunal de commerce de Rouen doit trancher le 16 octobre prochain entre une reprise ou la cessation d’activité. Nous avons deux candidats au rachat du site, Alafandi Petroleum Group (APG) et NetOil.

Moi : Et toi, tu préfèrerais lequel ?

Hope : NetOil ! Ils ont des prix sur le pétrole et un contrat de soutraitance intéressant !

Moi : Ze comprends pas tout ce que tu dis, mais ze vois que tu es vraiment compétent et performant ! Ze vous souhaite de réussir !

Hope : La lutte doit payer, Ninnin ! Et on peut pas finir comme ça, ce serait une catastrophe pour la région !

Moi : Ze penserai à Toi  le 16 octobre, et tous mes lecteurs aussi z’espère ! Tu as mon soutien total ! Au nom du S.N.O.P., ze te remets la carte de membre d’honneur.

Hope : Merci à vous tous ! Je suis très touché ! Continuez à lutter pour les droits des ours, c’est important aussi !

Moi : Salut Hope ! Bonne chance à Toi et tous tes humains !

210-223x300 dans ninnin

 

Une réponse nous est alors parvenue, des humains de Hope. Ze vous la transmets :

20 octobre, 2012 à 19:35

Au nom des salariés merci beaucoup d’avoir fait un petit article sur Hope cela nous touche.
aujourd’hui nous sommes en liquidation, il a beaucoup pleuré mais a repris du poil de la bête .
de plus il a recontré récemment Jean Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, visité le sénat, hier l’Elysée. Mais il fallait rentrer nu. Hors de question. Il est donc resté à tenir compagnie aux gardes republicains.
merci encore
Christian

 

 Retour à la liste des histoires

 Retour à la page d’accueil du S.N.O.P.

 

Ninnin remonte le Mékong : 1ère partie

Samedi 6 octobre 2012

Ninnin remonte le Mékong

1ère partie : Phnom Penh-Angkor

Ninnin remonte le Mékong : 1ère partie dans cambodge 0-300x225

Été 2010, ze visitais le delta du Mékong (voir « Ninnin au Viet-Nam ») : MAGNIFIQUE ! Dans ma tête de nounours, une question tournait en rond : elle vient d’où, toute cette eau ?

0a-300x227 cambodge dans laos

« -De Phnom Penh, au Cambodge, disait Mémé Monique qui sait tout sur la géographie.

-Woui, mais avant Pomme-Pène ?

- Du Laos, Ninnin !

0b-223x300 laos dans ninnin

- Et avant le Laosse ? »

Raz les oreilles de pas savoir : un pitit sac bien préparé, un billet Air-France,

1-300x227 ninnin dans ours

été 2012 : Phnom Penh, capitale du Cambodge. Ze suis bien décidé à remonter le Mékong zusqu’au bout du bout. Vous pourrez suivre mon itinéraire en cliquant sur ce lien : Carte du Cambodge Moi, z’y vais !

2-300x225 ours dans peluche

Vu sa largeur ici, ze crois que ze suis pas prêt d’arriver au début, là où ze pourrais rigoler en sautant par-dessus à pattes jointes.

3-300x245 peluche

Fruits du dragon, pastèque, ananas, mangue et papaye. Ze prends des forces pour le voyage.

4-300x229

Dans cette grande ville, ze vais facilement trouver un véhicule pour faire la route et z’en profite pour visiter :

5-300x225

« - Ouh, ouh ! Ça a l’air lourd ce toit, non ?

- Oui, c’est le Palais Royal, tu sais ! Mais on est nombreux, alors ça va. Vache Sacrée t’attend à la pagode d’argent. Bonne route !

- Merci ! Bon courage à vous ! »

6-224x300

C’est peut-être ici ? Ze vais me renseigner à l’intérieur.

7-300x216

« - La vache sacrée ? C’est un peu plus loin. Continue tout droit ! Tu es bien petit pour une pareille aventure.

9-300x207

-Hihihi ! Tu es un drôle de petit ours courageux ! Non, ce n’est pas moi. Hihi ! Ici, tu es au musée. De rudes épreuves t’attendent ! Hihi ! Mais il est tard. Tu reviendras demain. Hihi !

9b-300x225

Z’écoute les conseils et ze rentre me reposer. Un lit douillet, des draps en soie.

9c-300x203

Et ce n’est pas un pitit cauchemar qui va me décourager. Z’en ai fait d’autres, des voyages risqués !

9d-300x227

Alors, le lendemain matin : retour au musée.

« - La pagode d’argent ? Oui, on connait ! Il faut retraverser le jardin. N’oublie pas d’enlever tes chaussures !

10-300x220

Aller hop ! Plus de temps à perdre ! Il y a vraiment des jolies fleurs à Phnom Penh.

10a-225x300

Z’aimerais en rapporter à Amandine (ma copine) mais ze suis sûr qu’elles arriveraient pas en bon état. Et puis, z’ai pas trop le temps.

11-222x300

« - Comment ça, pas le temps ? Respire, sens cette odeur, détends-toi et enlève tes chaussures avant.

-Woui ! Ze sais ! »

13-300x225

Bon, voilà. Ze suis respectueux. Et comme ça, ze peux entrer sans vexer.

13a-224x300

Ici, ze la vois pas.

13b-221x300

Pas là non plus.

14-300x225

Wouah ! C’est elle ! C’est sûr ! Sans rien dire, elle me désigne une porte avec son oreille. Certainement mon véhicule. Ze me retire humblement et ze fonce dans la direction indiquée.

19-221x300

Et voici Hak. Mon véhicule et aussi mon guide ! L’aventure peut commencer. Merci, Vache Sacrée !

20-222x300

Tout ça m’a donné faim et Hak s’arrête à Skuon, halte habituelle des européens. Euh ? C’est quoi le menu ?

21-300x227

Wouah ! Des tarentules grillées ! Boeurk ! Les poils tous relevés, comme un ours neuf, ze remonte sur le dos de Hak.

22-300x196

Il vaut mieux que z’organise moi-même les repas : Bananes pour nous deux.

On peut reprendre la route, bien calés.

23-300x224

« - Arone-sousday (bonjour), jolie pitite fille.

- Bonjour, Ninnin. Je fabrique des kramas et je m’appelle Kamitha. Tu en veux un ?

- C’est quoi, un krama ?

24-300x226

- Un tissu autour de ta tête, comme ça. Tu es très joli avec. Un vrai cambodgien.

- Si ze veux m’intégrer et réussir à remonter le Mékong, il m’en faut un et celui là me va bien non ?

25-300x226

- Oui, parfait ! Le Mékong ? Connais pas !

- Mais oui, ton fleuve, près d’ici. On t’en a parlé à l’école !

26-300x223

- Pas le temps, moi, pour l’école. J’ai les kramas à faire. Mais la rivière, oui, elle coule tout près d’ici, je sais. Alors bon courage pour ton aventure, petit ours.

27-241x300

Kamitha avait raison. Si les maisons sont si hautes sur pattes, c’est pour pas être inondées. Donc, le Mékong n’est plus très loin !

28-300x229

Le voilà ! Il n’est plus très large. Ze peux pas être déjà arrivé ?

29-300x217

Les maisons-bateaux, c’est l’idéal. Vraiment rusés, les cambodgiens. Ze vais bientôt voir le bout du bout du Mékong.

30-300x226

Mais ! C’est quoi cette mer ? Ze me suis trompé alors ?

31-300x218

« - Ohé ! Les écoliers ! C’est bien le bout du Mékong ici ?

- Non, c’est le Tonlé-Sap ! Un réservoir où se déverse le Mékong quand il est trop plein. Et à la saison sèche, l’eau repart d’ici vers le Viet-Nam. Rigolo non ? »

32-300x226

Ben, non. C’est pas rigolo. Ze pense à Kamitha qui sait pas ça sur son pays et à Moi qui dois refaire 250 kilomètres vers le sud. Z’en ai les pattes coupées.

33-222x300

Mais tout à coup, z’aperçois de jolies statues qui me font oublier ma déception. Ze crois que ze vais rester ici encore un peu.

 

Ze remercie l’association « Chicokids » et son Président Alain de m’avoir accepté dans le groupe et d’avoir permis mes aventures au Laos et au Cambodge et aussi tout le groupe avec lequel z’ai voyagé et Georges pour ses relectures attentives et précieuses.

Retour à « Ninnin remonte le Mékong »

Retour vers les histoires en Asie

Retour à la liste des histoires

 

La 2CV de Ninnin : 4ème partie

Mardi 4 septembre 2012

La 2CV de Ninnin : 4ème partie

La 2CV de Ninnin : 4ème partie dans 2cv 1-300x227

La construction de la 2CV avançait bien, grâce à tous les cop’s qui se dépensaient sans compter. Pourtant, ce zours là, nous étions bloqués : L’automne approchait, il fallait un toit. Beaucoup de pièces étaient prêtes mais ne s’attachaient sur rien.

2-300x226 2cv dans ninnin

Plus le choix, il fallait repasser par le bureau d’étude : Une forme arrondie pour les portes, deux ailes à l’arrière.  Plat à l’avant pour accrocher le capot et laisser la place au moteur.

3-300x262 ninnin dans ours

Mon plan terminé, z’allais voir Nounours-Rouge pour qu’il réalise ça avec le mécano.

« -Tu as drôlement bien travaillé, Ninnin, viens voir à l’atelier.

4-300x225 ours dans peluche

- Avec le mécano de Claude (mon humain), je peux suivre ces plans mais j’ai peur de ne pas avoir de pièce comme celle dont tu as besoin. Je veux bien essayer.

- Pas grave ! Je vais aller sur internet !

- C’est quoi ça, Ninnin ?

5-300x228 peluche

- Regarde ! Tu allumes l’ordi, tu cliques, tu commandes, tu tapes le numéro de la carte en plastique de Dom (mon humaine) et hop ! Y’a rien a payer !

- Ouh là là, Ninnin ! C’est trop compliqué pour moi. Je retourne à l’atelier et tu me montreras quand ce sera fini. Ce monde moderne me fatigue. »

6-300x252

Quelques semaines plus tard :

« - Tut tut ! Livraison ! Y’a quelqu’un pour décharger ? »

7-300x226

Manif, Vicky, les oursons et moi, on est arrivés à toute vitesse, trop contents que notre commande soit arrivée ! Mais rien à faire, c’était vraiment trop lourd.

8-300x226

En plus, ce camionneur n’était pas du tout aimable !

« - Eh, les mauviettes ! Débrouillez-vous ! Moi, je livre, je ne décharge pas ! Je prends ma pause et si c’est pas déchargé à mon retour, je remmène tout ! Salut les gars ! »

9-300x224

Galère !

Dans ces moments là, ze sais sur qui compter. Moins de 5 minutes après, mes meilleurs cop’s sonnaient à la porte !

10-300x227

« - Rien à faire, Ninnin ! Désolés. C’est vraiment trop lourd pour nous aussi. Avec tous nos humains partis au travail, on va pas y arriver. Bouououhhh !»

11-300x225

Encore une fois, c’est Amandine qui nous a sauvés. Pendant qu’on se désespérait, Elle avait réquisitionné tous les camions-grues disponibles.

12-224x300

Les mini-ours prenaient la direction des opérations, en criant tous en même temps. Tuba, au volant de la grue, s’amusait comme un ourson tout en manœuvrant comme un pro !

13-218x300

Abigaïl pouvait lancer sa chaîne, vite placée par Ninnin-Blanc et Nounou.

14-300x254

Manif et Vicky, en marche arrière, plaçaient la voiture au plus près.

151-300x224

Quand la pièce neuve s’est retrouvée suspendue en l’air, au bout de la grue d’Abigaïl, on n’entendait plus personne respirer.

16-300x226

Dehors, dedans, il fallait du monde partout pour que ça s’emboite bien du premier coup ! Heureusement, z’ai de la mousse d’ajusteur !

17-300x226

Youpi ! On a réussi ! Tout le monde hurlait de joie, les larmes aux noeils ! Pitits et grands, on était vraiment une
chouette équipe !

18-300x253

Attiré par les cris, Nounours-Rouge est sorti de son atelier pour admirer le travail et nous féliciter. Ça nous a rendus encore plus fiers de nous !

19-229x300

Pour sa première participation à notre voiture, Porsche n’était pas venu les pattes vides :

« - Tiens, Ninnin, cette vieille batterie trainait dans mon atelier, elle devrait t’être plus utile qu’à moi.

- Ouah ! Merci à toi !

20-222x300

Excités comme des abeilles à qui on a volé leur miel, Manif et Vicky ont posé le pare-brise pendant qu’Amandine effaçait leurs traces de pattes.

21-300x232

 Tinours et Titenoursette ont alors ajouté quelques accessoires.

22-300x222

Quand Titou a posé les portes, on est tous restés babas : C’est vrai qu’elle était pas finie, mais elle avait pris drôlement forme et ça sentait trop le flan de Mamy-Nours dans la cuisine pour continuer aujourd’hui.

Retour à la liste des histoires

Retour à la vie familiale

Retour à  » La 2CV de Ninnin « 

 

 

 

Ninnin en avion

Lundi 6 août 2012

Ninnin en avion

Ninnin en avion dans ninnin 110-300x197

Dans quelques zours, ze vais reprendre un gros avion pour aller crès loin en Asie.

Les avions, ze connais depuis tout pitit. Dom (mon humaine adore !)

23-300x199 avion dans ours

À Evreux, z’ai tout un tas de cop’s qui partagent ma passion et viennent avec leurs humains.

31-300x205 ninnin dans peluche

Après un bon goûter, on monte tous dedans et on fait un tour.

41-300x206 peluche

On rigole et on voit des moutons, ou des vaches, d’en haut.

5a-300x217

Dans le musée de Norvège, à Bodo, z’ai testé des vieux avions qui font du vent, plein de bruit et des drôles d’odeurs,

5b-300x225

 un Spitfire super célèbre et super rapide

6a-300x228

 et un avion qui vole là où les humains peuvent plus respirer tous seuls. Moi, z’ai pas ce problème.

6b-300x246

Z’ai essayé de le piloter et c’était pas si difficile !

71-300x230

Mais dans deux jours, c’est plutôt un navion comme celui là, dans lequel ze vais monter. Et ceux là, avant le plaisir, c’est une grosse galère !

7a-300x120

D’abord, il faut un carton d’invitation dans ce genre. Quelle idée !

81-225x300

Après, y’a plein de trucs désagréables à passer : le tunnel tout noir où Dom peut pas m’accompagner !

91-224x300

Trouver vite la sortie, avec le coeur qui cogne un max. et passer devant des humains pas gentils qui me regardent comme si z’étais un dealours !

101-300x226

Surtout pas partir avec les gros bagages, comme ce malheureux qui va se geler à -50°C pendant des heures !

111-300x226

La meilleure place, c’est celle là, mais c’est pas toujours que z’arrive à me faire inviter.

 131-300x225

La suite, enfin le bonheur ! Z’adore ! On roule, z’ai le droit de sortir du sac et Dom prend des photos de moi : Chine,

141-224x300

Norvège,

152-223x300

Russie,

161-300x225

Vietnam. Z’arrive pas à choisir, alors ze vous les montre toutes !

201-300x225

Après le décollage, la dame nous voit sur son pitit écran vert (le point brillant, c’est nous !)

211-300x226

À l’intérieur, par le hublot (c’est la pitite fenêtre ronde), ze vois la Terre ! Et voici mes plus belles photos : un gros nuage chinois,

221-300x229

Copenhague,

231-300x227

le ciel norvégien,

24-220x300

 la Sibérie,

25-300x226

le Viet Nam,

26-222x300

et ma préférée, le soleil de Norvège au passage du cercle polaire !

27-300x230

Dans quelques jours, z’atterrirai à Bangkok. Ze connais ! C’est ça !

28-300x227

Tous ces vols me donnent souvent envie d’aller plus haut.

29-300x221

Par exemple, sur la Lune avec les cosmonautes ou bien sur Mars pour piloter le pitit truc rigolo que les américains nous montrent à la télé, des fois qu’ils arriveraient pas à le guider eux même !

Assez rêvé. Ze dois vite finir mon sac pour Luang Pra Bang.

À Bientôt les cop’s !

 Retour à la vie familiale

Retour à la liste des histoires

 

 

Ninnin jardinier : saison 2

Vendredi 20 juillet 2012

Ninnin jardinier

saison 2

Ninnin jardinier : saison 2 dans jardin 0-300x226

 

1-300x242 piment ours peluche espelette jardin printemps dans jardin ours printemps

Le piment d’Espelette, c’est connu. L’année dernière, en août, z’en ai rapporté de mon super séjour à Saint Jean de Luz. ze vous les avais montrés. (voir Quelle ascension !). Maintenant, ze vais vous raconter la suite :

2-300x229 dans ninnin

En septembre, mes pitits piments étaient devenus tout rouges et tout secs. Z’ai eu envie de voir ce qu’il y avait dedans. Z’en ai ouvert un. Ouah ! Des graines !

2a-224x300 dans ours

Vite, les mettre dans une pitite boite et les garder comme ça tout l’hiver. Titou, mon ourson ainé, avait crès envie de les planter tout de suite, mais ce n’était pas le moment : Un bon zardinier doit savoir attendre.

3-222x300 dans peluche

Début février, à l’heure où les ours sortaient d’hibernation, Titou et moi, on avait usé toute notre patience : Un max de graines dans les piments !

3a-222x300 dans piment

Ze posais délicatement plusieurs graines par pot pour être sûr que ça pousse !

4-241x300 dans printemps

Ze montrais à Titou comment bien envelopper les graines dans la bonne terre qu’elles aiment (chacun ses goûts !).

5-300x230

Nos travaux terminés, y’avait plus qu’à débarrasser la table basse de Dom (mon humaine), avant qu’elle râle à cause de la terre partout.

6-300x229

Le 30 mars, succès total ! De jolies pitites plantes avaient commencé à pousser.

7-300x181

Mais comme ça avait trop bien marché, elles étaient vraiment tassées. Il fallait agir, et vite :

8-224x300

Déterrer chaque pousse (« attention aux racines,Titou ! »),

9-216x300

transporter vers de nouveaux pots, avec de la terre toute neuve,

10-222x300

repiquer comme un pro.(« attention aux racines, Ninnin ! »),

11-221x300

À la fin des travaux, on sentait plus notre mousse, mais on était fiers de nous ! On pouvait admirer le cravail fini ! On savait pas encore que de vilaines mouches allaient manger les racines et tuer plein de nos pitits piments tous neufs en avril. Bouououhh ! Sales bêtes !

sup-1-300x228

Grâce à Dom qui a été formidable, et à Mémé Monique qui a offert l’asile sur son balcon dans des pots garantis sans mouche, il y a eu 16 rescapés.

12-300x226

Nous avons redoublé de soins et d’attention : Plus question d’en perdre un seul !

13-300x206

En mai, ils avaient encore bien grandi : Un nouveau changement de pot était nécessaire.

13a-300x235

Le début de l’été en Normandie était aussi beau qu’à Espelette l’année dernière. Parfait ! Nos piments pouvaient se croire chez eux.

14-300x224

En juillet, Nounou et Ninnin-Blanc sont venus en vacances. Après une visite de la plantation, ils ont
accepté gentiment de nous donner un coup de patte :

15-300x225

Vacances sacrifiées. Installation « à la dure » sur le balcon de Mémé

16-300x225

et surveillance continue et sérieuse toute la zournée.

17-300x228

 

À peine quelques heures par jour au Tour de France et tout le reste du temps à veiller près des piments. Quel boulot !

18-300x210

mi-juillet : Waouh ! On s’était pas aperçus qu’ils étaient devenu si grands !

19-300x226

« - Regarde, Ninnin-Blanc, y’a des fleurs là, non ?

- Aaaahhh ? Oui !!! tu as raison ! C’est bizarre.

20-300x224

- Eh, les cop’s ! Nous aussi, y’a des fleurs !

- Oui, nous aussi !  »

20b-300x226

Quelques zours plus tard.

« -Regarde, Ninnin-Blanc ! Les fleurs sont ouvertes !

- Aaaaahhhh ! Oui ! C’est rigolo !
20c-300x173
-Mais y’a un truc bizarre ici !

- Où ça ?

21-300x228

- Là !!! Au bout de la fleur fanée. Wouahhh ! Un tout pitit piment ! Ze vous fais un gros plan pour vous montrer mieux :

22-300x225
- Alors si c’est comme ça qu’ils arrivent les piments ? Ze vais en avoir tout une récolte  !

23-300x226
- Ninnin ! Viens voir ! Sur ce pied là aussi, y’a des fleurs !

24-300x226

- Là, au bout de ma patte ! On ne s’ennuie jamais avec ce Ninnin, Hihihi ! « 

25-300x248
5 août : Ze venais pour arroser quand z’ai aperçu cette grande tige qui n’était pas là avant. C’est quoi ?

26-228x300

Ze lève la tête et.. Wouahhhh ! C’est mon piment ! Il est devenu immense ! Au moins deux Ninnins de haut !

« - Venez voir, les cop’s !

27-233x300
- Ohh ! C’est extraordinaire ! Il est plus grand que moi ! s’écrie Ninnin-Blanc en ouvrant de grands yeux surpris. Mais comment on va faire pour le soigner ? »

28-224x300

Titou, mon ourson ainé, n’est pas resté les deux pattes dans le même sabot :

« - Pas de problème ! Ze monte à l’échelle et vous me passez l’arrosoir ! »

29-300x260

Sur l’autre pied, le piment devenait énorme, mais restait à notre hauteur….

gros piment 2

Moins d’une semaine après la dernière photo, il fallait vite en refaire une autre. Incroyable, non ?

31-300x229

Fin août, à mon retour du Cambodge, les cop’s avaient bien cravaillé. Les piments étaient énormes, verts ou rouges ! On s’est dit qu’il fallait mieux les cueillir avant que l’arbre s’écroule sous leur poids, ou bien qu’ils trainent par terre.

32-300x227

Alors début septembre : hop ! Au boulot ! D’abord les gros, au fond de la brouette,

33-300x227

puis les pitits par dessus. Ma brouette était pleine et super lourde ! Quelle récolte !

34-300x226

On est rentrés à la maison et on a préparé un collier de piments, comme au Pays Basque. Ze sais, z’ai vu faire, là-bas !

35-300x152

On les a suspendus dans la maison, au milieu du salon. Ils sont de toutes les couleurs. Ça fait vraiment joli. Et on surveille encore cette nouvelle étape. Dom dit qu’ils doivent sécher mais ils sont pas mouillés. Pour pas la contrarier, on va attendre un peu et on verra bien.

36-300x224

Mi septembre : Nounou et Ninnin-Blanc habitaient chez nous maintenant (une histoire d’humains qui m’arrange, mais que z’ai pas bien compris) Côté piments, peu de changement. On commençait à s’inquiéter. Comment on allait voir que c’est le bon moment ?

37-300x226

Fin septembre : Ze passais par hasard dans le couloir :

« - Ouahhhh ! Venez voir, les cop’s ! Ils sont tous rouges !

- C’est extraordinaire, je n’en crois pas mes yeux ! Dit Ninnin-Blanc tout surpris.

Et Titou, toujours impatient :

- On les ouvre pour voir ? La couleur est rouge vif, parfaite ! »

On a voté et décidé d’attendre encore un peu.
38-300x225

Pris par le tri de mes photos du Cambodge, ze les ai un peu oublié et mi-novembre, un matin, Nounou a relancé le sujet :

« - Regardez, les petits plants sont beaux et bien au chaud ! Ils seront parfaits l’année prochaine !

39-223x300

- Par contre, le plus bel arbre de cette année a vraiment mauvaise mine. Dom (mon humaine) aime pas quand les plantes sont mortes. On va se débrouiller pour pas lui montrer, d’accord ?

40-300x249

- Cette fois ci, on les ouvre, hein Ninnin ? Tu crois qu’on a eu des graines ? Qu’on va pouvoir replanter, qui vont donner des piments, qui vont donner des graines.

41-223x300

- Rouge intense, tout ridés comme un vieux nounours. C’est sûrement ça que Dom appelle « sec ». C’est l’heure !

42-300x226

Vas-y Titou, à toi l’honneur ! »

Titou a pris le plus beau piment et l’opinel. On retenait nos souffles.

Une odeur de poivron, de tomate, et les nœils qui piquent ! Pas de doutes, c’était de la meilleure qualité !

42a-300x225

« - Génial ! Un max. de graines ! Très belles aussi ! Wouahh ! J’adore le jardinage !

44-224x300
- À mon tour ! Poussez-vous ! Attention à vos truffes ! Moi aussi, un max. de graines et cette odeur et les nœils qui piquent ! Super !

45-300x226

- À moi ! Hohoho ! tout en douceur ! 

46-300x225

Quelle belle récolte ! Mais que va-t-on faire de tout ça ?

47-224x300

- Pour les graines, comme l’année dernière : bien au sec et à l’abri de la lumière zusqu’en février. Pour déguster nos piments il faudrait les réduire en poudre !

48-300x226

- Ze sais ! Le moulin à café de Dom sera parfait ! Poussez-vous, ça va tourner !

49-300x225

- On a réussi ! On a réussi ! On a réussi ! Que c’est beau !»

50-300x226

Midi ! Huuuummmmm ! Une bonne odeur de poisson chatouillait ma truffe. Dom devait être en cuisine et ça me donnait une idée. Si on goûtait dès maintenant notre production ?

51-300x225

Alors, comme on est des nounours serviables, on a mis la table pour aider et quand Dom a servi : poisson, pitites patates, piment d’Espelette-de-Rouen et une bonne bouteille pour arroser notre première production : un délice !

52-222x300

Ze crois qu’on va demander l’A.O.P. même si on est un peu loin d’Espelette, vu la qualité du produit, ils peuvent pas nous la refuser !

53-300x225

 En attendant, on a fini le repas avec un peu de mousse au chocolat et on a trouvé un nouveau titre à cette histoire : « L’histoire sans fin ! »

 

Merci à Jean et Jeannine, d’Espelette, pour tous leurs conseils et leurs encouragements.

 

Retour à la liste des histoires

Retour à Vie familiale

Retour aux aventures en France

Ninnin en Italie

Samedi 9 juillet 2011

Ninnin en Italie

Ponte Vecchio 2

Zuste à côté de Bessans, c’est l’Italie : l’hiver ze descends tout schuss avec Dom, l’été, on remonte la piste sans neize et en voiture. Ce pays est bizarre !

David 

Z’avais rendez-vous avec David, à Florence, et ze suis un nours très ponctuel. Oh làlà ! Qu’il est beau ! Mais moi, z’aimerais pas qu’on me regarde comme ça tout nu toute la zournée. Remarque, on en a vu plein d’autres tous nus aussi, et pas gênés ! On n’avait pas le droit de faire des photos, alors on s’est cachés. 

Dans un autre musée, il a fallu que ze passe sous un pont qui fait bipbip, comme pour prendre un gros navion. Le type m’a regardé de travers, mais comme ze suis passé sans bipbip, alors il m’a laissé rentrer. Non mais !

Ponte Vecchio         

Florence, moi ze croyais que c’était la copine de David, mais c’était la ville, et Arno, c’est pas non plus son cops, c’est la rivière ! Ils sont bizarres ces italiens ! Alors pour m’en rappeler et le raconter à mes pitits oursons, z’ai posé pour une belle photo de Moi, comme mon cops Bisou le voulait, à Florence avec Arno, devant le Ponte Vecchio. 

Tout le séjour, z’ai manzé des glaces grosses comme ma tête, pleines de crème, aux noisettes ou au yaourt sans m’en mettre plein la truffe, contrairement à certains humains.

Pise 1

On a vu tellement de zolis dessins des tortues Ninjas (Donnatello, Raphaello, Michelangello, et Léonardo) que z’ai eu envie de faire pareil. Z’ai repéré une chouette tour et z’ai commencé. Mais la tour, elle était toute penchée (ils sont fous ces italiens), alors z’ai arrêté avant d’avoir un torticolis !

Pise 2

 Pour rigoler, ze suis monté tout là-haut. Dom étais pas très rassurée ! Si tu regardes bien, tu me verras. 

Retour aux histoires en Europe

 Retour à la liste des histoires 

 

 

Rencontre avec Teddy

Samedi 9 juillet 2011

Rencontre avec Teddy,

parachutiste professionnel au CVCF

  j'hésite.....

«  Baptêmes de Nounours en parachute », c’était écrit dans le zournal. alors vous pensez bien que z’allais pas rater ça. On s’est téléphoné, Teddy et moi, et on a pris rendez-vous : 13 septembre, 14h00, plaze de Dieppe. Pour me trouver, lève la tête, je s’rai en l’air, il avait dit. Alors le 13 : mon matériel, Dom (mon humaine) et Mémé Monique pour conduire la voiture et hop ! A 12h30, on y était. Z’étais excité comme un ourson ! 

Mais la plaze de Dieppe, c’est grand. Et des ours volants, y’en avait plein ! Où était Teddy ?

 Chien et Panda

Z’ai demandé à Panda, qui m’a dit demande à Chien,

 Manu Petit

qui m’a dit demande à Emmanuel Petit (le footballeur de la coupe du monde 1998, il était là !), qui m’a dit j’sais pas, c’est pas du foot, demande à Brun, 

 Brun

qui m’a montré le stand du Cerf-volant Club de France avec la patte, et là, z’ai enfin trouvé Teddy. Par terre, avec tout son matos.

Teddy

 « – Salut Teddy ! j’suis là ! on peut y aller ! 

- Pas d’vent. On peut pas. 

- Comment ça on peut pas ? Tu blagues ! Y’a deux ans, j’suis venu et tu m’as dit trop tard, et auzourd’hui, on peut pas ? 

- t’es sourd ? Pas d’vent. On peut pas. » 

Il est pas très causant Teddy. Le zenre militaire. Mais z’ai insisté :

conseils de Teddy

«  Ze viens pour les gueules de miel, faire un reportaze sur toi, et des belles photos de nous en train de sauter, pour épater les cop’s. 

- Pour les gueules de miel ? Qu’est-ce que tu veux savoir ? C’est simple : Mon humain fait décoller le cerf-volant. Une fois qu’il est bien stable, un système me fait monter le long du fil. Là-haut, le truc me lâche, mon parachute s’ouvre, et je redescends. Facile. Faut pas être trouillard, et faut du vent, c’est tout. 

- Et tu fais ça souvent ? 

- Ouaih. 

- Et qui d’autre ?  

- tous ceux qui osent venir avec leurs humains. Ils ont même droit à un certificat de baptême après. 

- Ouah ! Trop chouette ! Z’en veux un ! 

- Ben non. Pas d’vent pas d’saut. Pas d’saut pas d’certif. Faudra rev’nir. Mais si t’as un balcon chez toi, je veux bien t’expliquer deux ou trois trucs de pro. » 

Z’ai bien écouté, z’ai minutieusement préparé l’exploit : Chez Mémé, c’est au 4ème. Heu bof, pas pratique, y’a trop de balcons, les chats en dessous.

Chez Dom, c’est au 2ème. Heu c’est haut le 2ème . Y fait pas beau auzourd’hui, les photos s’ront pas terribles.

j'hésite.....

Et pis un zour, pasque ze suis pas trouillard, z’ai fait une dernière bise à Dom, ze me suis mis sur le rebord de la fenêtre. C’est vraiment très haut le 2ème

 

 le grand saut  

Hop ! Le grand saut : Ouah, le vent dans les zoreilles, les zyeux ébahis de la voisine du dessous !

  réception parfaite

 Réception parfaite. La grande classe ! Finalement, ça m’a tellement plu que z’ai sauté quatre fois ! 

Essayez vous aussi ! Vous verrez, c’est zénial !

Retour aux histoires sportives

 retour à la liste des histoires

 

La 2CV de Ninnin : 1ère partie

Mercredi 25 mai 2011

La 2CV de Ninnin : 1ère partie

   début

Les cop’s et moi, on était impatients de commencer à construire cette voiture (voir « la découverte de Ninnin et Titou »). Alors un jour où Dom (mon humaine) n’était pas là, on a sorti toutes les pièces qu’on avait trouvées dans la caisse à outils de Pépé Claude.

Oscar sort les pièces

Certaines étaient drôlement lourdes. Oscar, un cop’s anglais, mais gentil et costaud, est venu nous donner un coup de patte et on a tout étalé sur la table.

impatience

Manif et Titou, très excités, avaient déjà attrapé des outils, mais ze les ai arrêtés.

réflexion 

Ben woui, quoi ! Ze veux pas qu’elle soit ratée, ma voiture ! Il faut d’abord vérifier les plans, organiser le travail, s’assurer que c’est bien ça et après, commencer.

 Oscar costaud

Pour les pièces à enfoncer, Oscar était parfait.

 vissage

Les pitites vis devaient être placées au bon endroit et Titou se débrouillait comme un champion.

 classement des vis

Pitit frère, qui voulait aider à crié :

« - Moi, j’suis magasinier ! J’vous apporte sur place cque vous avez besoin. »

 ingéniours

Mon boulot d’ingénours me faisait passer de l’un à l’autre et ze pensais que ça avançait bien.

  vérifications

Manif  se donnait à fond et z’étais bien content d’avoir fait appel à lui. On faisait du beau travail d’équipe et chacun avait sa place.

 moteur

À la fin de l’après midi, Titou admirait fièrement son moteur quand Manif a dit :

 repos

« - Cop’s, on en a assez fait pour auzourd’hui. Il est temps de ranger et de se reposer. Il faudra embaucher d’autres cop’s la prochaine fois, pour travailler moins et avancer plus.

les vis restantes

- J’suis fatigué aussi. J’ai tout bien trié. J’suis content. »

bureau d'étude

Oscar et moi, au bureau d’étude, on est restés encore un peu mais pas trop pasque ça sentait le pain grillé et le miel dans la cuisine, il fallait y aller.

Retour à  » La 2CV de Ninnin « 

Retour vers « vie familiale »

Retour à la liste des histoires

Un dimanche à la campagne

Mardi 10 mai 2011

Un dimanche à la campagne

 Chateau de dos

 Il ya très longtemps, avec Dom (mon humaine) et sa copine Babet (qui fait toujours mes quatre volontés), z’avais visité le château d’Harcourt. Là, il y a un arbre comme vous n’en avez zamais vu : rigolotordu comme tout.

Le printemps 2011 en Normandie, c’est simple: beau et chaud. Alors, ce dimanche, direction la campagne. A la recherche de l’arbre perdu. 

porte1

En entrant, on passe par le château. Ze suis sûr que pendant sa construction, il y avait encore des ours dans la forêt ! Ouah ! La belle époque ! Aller, z’ai le temps, ze vous fais la visite :

douves

Les douves sont très zolies et comme ze les aime: sans eau.

tour

Ici, ça s’appelle « le châtelet ». Ben il est où le renard ? Ze crois qu’il est parti pour pas être sur la photo. Dommage, parce qu’il était mignon, et peut-être qu’il savait où est mon arbre. Parce que le problème, c’est que ze me rappelle pas dans quel coin du zardin était l’arbre et que le zardin est vraiment immense.

porte 2

Il va falloir que ze trouve quelqu’un d’autre pour me renseigner. Ouah ! Le chouette pont levis !

Aller, la visite est finie. Noubliez pas le guide. Hihihi !

Ze passe aux choses sérieuses.

 fleur !

Non, il n’avait pas de fleurs comme ça.

 azalées

Ça, ze connais ! Des rhododendrons-azalées : Z’adore ! Mais ze crois qu’il faut prendre l’allée devant moi.

 Sapin 2 ans

Hihihi, ben non, c’est pas lui. Il n’était pas né à ma dernière visite. Il a deux ans ! Il est très mignon quand même !

 première allée

 Ze reconnais rien du tout. Ze me rappelle plus. Faut dire que ze suis resté vraiment longtemps sans venir.

Z’espère que ze vais pas me perdre, comme dans la taïga de Sibérie (voir Ninnin à la recherche des étoiles)

lapin

Chic alors, des cop’s !

« - Dis donc, Lapin, sais tu où est l’arbre rigolo?

- Des arbres rigolos, la forêt en est pleine, Ninnin, alors promène-toi et tu les verras tous.

- Tchip tchip. Coucou Ninnin! Je suis au dessus de ta tête ! Tchip tchip !  Lapin a raison ! Nous, on est bloqués ici. Mais toi, promène toi et tu découvriras l’arbre que tu cherches, sauf s’il est mort, comme le nôtre.

- Ah ben non alors, z’ai pas envie. Vous êtes pas drôles. Euh, à plus ! « 

arbre 1

 Comme il en faut plus pour me décourager, ze continue mon inventaire.

 arbre

C’est pas lui non plus. Tous les noms sont écrits sur des pancartes, mais, au début du parcours, z’ai rigolé dans les arbres sans prendre de notes, alors ze me rappelle plus.

 arbre 3

Lapin et Pinson avaient raison sur un point : ça ne manque pas d’arbres rigolos.

 deuxième allée

Au bord de la deuxième allée, ze découvre un Ginkgo.

 Ginkgo

Si vous préférez, un arbre chinois très grand et très rare. Les chinois et les écureuils mangent ses fruits. Pierrot et Lili, des cop’s à moi, en font pousser sur leur balcon. Classe, non ?

 Jasmin

Du jasmin ? Ze prendrais bien quelques feuilles pour faire le thé !

Calicanthe

Celui là, ze sais: c’est un calicanthe, avec ses très zolies fleurs.

pic vert

« - Eh ! Pic vert ! Tu sais où est mon arbre rigolo ?

-ticticticticticticticticticticj’saispastictictictictictic« 

Décidément, ze pouvais compter sur personne dans ce domaine !

 Sapin bleu 2

 Un joli sapin bleu ! Winnie habite une forêt un peu comme celle là, ze crois.

Ze m’amuse, mais ze commence à m’inquiéter. Et si Lapin et Pinson avaient raison ?

 sapin  bleu 1

Bien installé sur cette branche, ze vois loin et tout à coup, ze crois reconnaitre le coin. Ze me précipite dans la clairière :

 souche

Horreur ! C’est sûr ! C’était lui ! Bouououhhh ! Ze suis malheureux ! Z’ai plus qu’à rentrer. Snif.

 Hêtre tortueux 1

Ehh ! Mais non ! Il est là ! Zuste derrière moi ! Ce gros truc bizarre ! On dirait un fantôme ! Vite ! Filons voir !

 Hêtre  tortueux 2

Oui ! Ze l’ai trouvé ! tout comme avant ! Z’ai eu peur pour rien ! C’est bien lui ! Tout rigolotordu ! Ze passe dessous comme autrefois ! Il est toujours aussi chouette !

Hêtre tortueux 3

Et ze regarde bien son étiquette : « Hêtre tortueux« . Ze passe un long moment à l’abri, ze discute avec lui (ravi de me revoir ! ) et en partant, ze lui promets de revenir avant 20 ans ! 

Retour aux aventures en France

Retour à la liste des histoires

La découverte de Ninnin et Titou

Jeudi 21 avril 2011

La découverte de Ninnin et Titou

farter les skis

Après le plaisir du ski, il faut entretenir le matériel, sinon, l’année d’après, on skie très mal, ou pas du tout. Mais en débutant cette zournée de travaux, z’étais loin de me douter.

Cette année, puisque Titou avait rigolé avec moi dans la neige, z’avais décidé qu’il m’aiderait à la remise en état. Le plaisir du ski passe par là, et ze veux que mon ourson soit bien élevé.

Tout d’abord, l’entretien classique : farter les skis, réparer les trous, refaire la semelle.

cirer les chaussures

 Pendant ce temps là, Titou cirait les chaussures sans rechigner et sans trop s’en mettre plein la pluche.

réparer la fixation cassée 1 

Ensuite, les travaux plus compliqués : A force de skier comme des pros, on avait abimé une fixation. Comment s’y prendre ? La fixation voulait pas se laisser faire. Moi, ze lui disais qu’elle avait pas le choix. Mais les pitits clous sautaient, comme moi dans les bosses.

réparer la fixation cassée 2

  Un établi improvisé dans le salon, Titou pour tenir le ski. Z’aime pas qu’on se moque de moi ! Mon tablier de travailleur enfilé et PAN !

Après quelques bons gros coups de marteau, tout est rentré dans l’ordre. Non mais !

ajuster les bâtons

Titou est plus pitit que moi. Z’ai profité qu’on étaient partis dans les travaux durs pour couper ma vieille paire de bâtons à sa taille. Z’étais assez content du résultat. Et ses pitits yeux noirs que z’adore brillaient de joie !

vernir la luge

Il a fallu aussi vernir la luge toute neuve achetée à Bessans (voir Bessans 3)

caisse à outils de Pépé 2

Voilà. C’était fini pour cette année. Ouf !

Mais en fouillant dans la caisse à outils de mon Pépé Claude, z’avais repéré des trucs bizarres. Z’avais envie d’y retourner voir de plus près.

caisse à outils de Pépé 1

Ze décidais de les sortir et d’étaler tout sur la table. Qu’est ce qu’il faisait avec ça, mon Pépé ?

pièces trouvées 1

C’est Titou qui a eu l’idée :

« ça me rappelle la voiture de Dom (notre humaine), quand z’étais tout petit ourson, tu sais, celle qui était toute ronde et qui rebondissait sur la route. »

immatriculation

En repérant l’immatriculation sur le capot, z’ai compris : mon Pépé était en train de fabriquer une voiture pour moi, en copiant celle de Dom ! 69 (ze suis né à Lyon), 44 (z’adore Saint Nazaire) et 76 (z’habite à Rouen). Et puis NB c’est moi !

fin provisoire....

Ouah ! C’est vraiment chouette ! Il me l’a zamais dit ! Ohhh ! Mais comment faire maintenant ? Finir son oeuvre ? Le temps d’enfiler ma blouse d’ingéniours.

livre 2

Après tout, à Lyon, z’ai passé 7 ans à l’Institut des Nounours Scientifiques et Astronomes…..

 Ze suis sûrement encore capable. Et puis, avec Titou qu’est futé comme une abeille, et Manif qu’est bricoleur, z’ai de l’aide !

Dans la bibliothèque de Dom, z’ai couru chercher les plans.

moteur

« Regarde, c’est bien ça !  » a crié Titou, surexcité.

livre 1

 L’aventure d’aujourd’hui se termine, mais vous avez bien compris qu’une autre, encore plus palpitante ne fait que commencer !

Retour à  » La 2CV de Ninnin « 

Retour vers « vie familiale »

Retour à la liste des histoires 

 

1234567