Mots-Clés ‘moscou’

à Moscou

Lundi 29 décembre 2008

Trilogie: Ninnin à la recherche des étoiles.

Troisième partie :

Ninnin et la station MIR

avion 2

Z’espérais voir des zétoiles dans l’avion qui m’emportait de Novossibirsk à Moscou, mais là encore, pas de chance : il faisait jour, un magnifique soleil, et l’éclipse était passée. Aucun espoir d’étoiles.

Moscou hotel

Moscou : fini les datchas de Sibérie. Des zimmeubles de 60 étages ! Z’aurais cru Nouyork !

Heureusement, en me baladant dans la ville, z’ai trouvé des trucs bien plus zolis :

yo11.jpg

D’abord la pitite maison de Basile le bienheureux. Ze comprends qu’il soit bien heureux ! Sa maison, on dirait une grosse meringue, avec des bonbons de toutes les couleurs sur le dessus. z’aurais bien aimé aller goûter, mais Dom (mon humaine) m’a fait les gros zyeux.

yl11.jpg

Zuste à côté, la maison de Lénine. Très belle aussi, mais pas le même genre. Z’ai fait le clown sur les chaînes, et y’a des gens qui ont rigolé de me voir. Ze voit pas pourquoi, pasque eux aussi, ils attendaient leur tour pour se prendre en photo.

moscou Kremlin

Et derrière, la rivière de Moscou. Dom a pas voulu que ze me penche sur le pont, et pis elle a pas voulu me lâcher non plus. C’est un peu galère d’avoir une humaine trop protectrice. Alors on ne voit que le kremlin, mais c’est déjà bien.

C’est là que z’ai pris le bus pour la cité des zétoiles. Une pitite sieste accroché à Dom, et quand ze me suis réveillé, on y était. Avec toutes les radios, les zépreuves que z’avais passées dans tous les aéroports et les séances de centrifugeuse dans le sac de Dom, vous pensez bien que z’étais apte à devenir le deuxième cosmonours ( le premier, c’est celui de Claudie André-Deshays).

soyouz 1

Un pitit bond sur le Soyouz, et me voilà arrivé à la porte. Ze respire un grand coup. Depuis le temps que z’attends ça !

soyouz 3 soyouz 4

Ze me glisse à l’intérieur , et me voilà sur le siège du co-pilote. Wouah ! Ce que z’ai fait, aucun humain du groupe ne l’a fait (ils avaient pas passé les radios, eux !).

 soyouz pilote

Ze tripote un bouton ou deux : c’est parti !

« - Et pour les zétoiles ?

- Tu n’as qu’à sortir, maintenant que tu es arrimé à la station Mir ! » me dit Sergueï, l’ingénieur du centre.

sortie 2

En apesanteur, c’est dur de se glisser dehors. Ze rampe dans la deuxième boule, et hop !

mir

 Me voilà sur la station Mir ! Oh ! Toutes les zétoiles ! C’est magnifique ! Mon rêve ! Et là, le tout pitit point bleu, c’est la terre. Et sur la terre, y’a Dom que ze vois même plus tellement elle est pitite.

« - Sergueï, ze veux rentrer !

 - Pas de problème, cosmonours Ninnin, ta mission est terminée et tu as très bien travaillé. Félicitations ! »

Au retour, Dom et Mémé m’attendaient avec du vrai poisson, du vrai miel, et du vrai Nutella, pas des trucs en tube pour cosmonours ! et aussi plein de gros bisous ! Mais dans ma tête, ze suis touzours là-bas.

dsc00688.jpg 

Merci à l’Association Française d’Astronomie et à T.O.A. (Tours Operators Associés) de m’avoir accepté dans leur équipe et d’avoir permis ce repportaze.

Retour aux trois histoires russes

Retour aux histoires en Europe

Retour à la liste des histoires