Mots-Clés ‘xi an’

Ninnin à Xi’An et Guilin

Lundi 19 octobre 2009

Ninnin à Xi’An et Guilin

  Bei Bei

Pékin visité, ze voulais voir le reste. Mais l’invitation des Fuwas était terminée.

Pour trouver une solution, ze retourne voir Beibei.

« - Avec la crise, Dom (mon humaine) n’a pas crop de sous, alors ze dois me débrouiller.

    Yin et Yang  

- Yin et Yang embauchent des pandas comme saisonniers un peu partout dans le pays. Tu peux essayer. Tu travailles un peu et après, tu voyages. Les entretiens sont demain. Sois à l’heure et bonne chance !

- Merci Beibei. Z’y serai ! »

    pandas  

Le lendemain, dans la salle d’attente, comme partout, un max de pandas. Mais Yin et Yang sont ravis de me voir et ze suis embauché. Youpi, l’aventure chinoise continue !

    train1  

Train de nuit pour rejoindre Xi’An.

    train2  

C’est pas le transsibérien, mais c’est tout confort quand même et ça va beaucoup plus vite. Ze dors comme un ourson.

    gym  

Le mati suivant, Qi Gong et Taïjiquan (gym quoi.)

    cachemire  

Et c’est parti pour le premier boulot : récolte du cachemire. Il faut prendre les poils sous le cou de la gentille chèvre. Bien calé entre les cornes, ze trouve ça plutôt rigolo. Quand t’as fini, tu sautes sur une autre chèvre. Cinquante chèvres plus tard, z’ai gagné le droit d’aller voir les soldats enterrés.

    soldats  

C’est beau comme tout. Plein de soldats et de chevaux. Pas deux pareils.

    armée  

Y’en a plein dans plusieurs salles : des cassés et des réparés. Ze tiens pas trop à tomber avec eux et à en casser un de plus, alors z’accepte que Dom me tienne.   

Monsieur Chirac, qui s’y connaît en vieux trucs cassés a dit que c’est la huitième merveille du monde. Alors z’ouvre grand mes noeils.

    table confucius  

Après les soldats, les pensées de Confucius. Ze voulais gagner en sagesse, mais z’ai pas tout compris.

    dragon  

Z’en profite pour faire une blague au dragon qui me fait plus peur. Z’aime pas l’eau sur la pluche, mais c’est moins risqué que le feu quand même !

    avion Xi'an Guilin  

 Le lendemain, départ vers Guilin et mon deuxième boulot : récolte du riz.

    riz1  

Pour cravailler dans les champs, la tenue chinoise est la mieux adaptée.

    riz 2  

Le riz, c’est les pitites boules dans l’épi. Ze secoue et ça tombe. C’est facile. Le problème, c’est que y en a beaucoup. Mais ze suis un  nounours serviable et courageux, alors ze cravaille zusqu’au soir.

    colline de Fubo  

Et le zour d’après : visite de la colline (300 pitites marches mais ze commence à avoir l’entraînement)

    rivière Li  

et surtout, descente de la rivière Li en bateau. Ze m’installe à l’arrière, loin de l’eau, et z’admire le paysage : MAGIFIQUE ! C’est vraiment beau la Chine !

    départ  

Après ça, ze reprends l’avion pour Hanghzou et mon troisième boulot d’été : C’est vraiment grand, la Chine ! Ze vous raconte ça dans l’épisode suivant !

Ninnin

Retour aux trois histoires de Ninnin en Chine

retour aux histoires asiatiques

retour à la liste des histoires

Ze remercie l’A.F.A. (Association Française d’Astronomie) de m’accepter dans ses voyages d’étude et de permettre ces reportazes, Patrick Pelletier (Medas Instruments Vichy) et Cathy Di Gallo pour quelques photos.